Posts du forum

n.collot
27 mars 2022
In Discussions générales
Camille Solomon répond à la question: "Pourquoi Chertsey choisirait d'opter pour une gestion de ses lacs, ruisseaux et rivières selon une approche par bassins versants?" Son territoire fait de hautes collines, vestige des montagnes parmi les plus vielles de la planète, de vallées, de lacs, de ruisseaux et de rivières, est un être vivant, et ses eaux, le sang gui le nourrit, qui lui donne la vie. Si on regarde le territoire à vol d'oiseau, on voit bien comment les eaux des lacs (bassins) de tête les plus élevés à travers un réseau de ruisseaux, de petites rivières, de lacs (bassins) intermédiaires comme le Lac Dupuis au cœur du village de Chertsey, finissent par se retrouver dans la rivière Ouareau qui se déverse dans la rivière L'Assomption et cette dernière , dans le fleuve Saint-Laurent. Nous ne pouvons pas, ne devons pas intervenir, soit par la construction de barrages, de chemins, de ponts, d'installations de gestion d'eaux usées grandes ou petites, d'aménagements de nos rives, sans tenir compte des effets sur nos bassins versants, sur notre qualité de vie à tous et cela bien au delà de notre petite communauté et de son territoire. Aux yeux de la Nature, nous ne sommes pas les propriétaires du territoire mais bien ses locataires, occupants temporaires. L'Eau ne connaît pas de frontières territoriales. Credit photo JP Gagnon 2007 L'Assomption (site CARA)
Gestion par bassins versants? content media
1
2
11
n.collot
17 nov. 2020
In Discussions générales
PROBLÈMES AVEC LE BARRAGE PROPOSÉ PAR LA VILLE - RÉSUMÉ- - Une conception de barrage qui est bien plus gros et plus coûteux à la réalisation, mais aussi en inspection, en maintenance et en réparation de ce qu'on aurait besoin. - un appel d'offre conçu par la Ville sur le modèle de ce qui se fait dans de grosses villes comme Québec ou Montréal, donc, inadapté à notre réalité. - une seule et même firme, CIMA +, qui propose une conception de barrage de luxe pour le lac Beaulne mais aussi pour tous les autres projets de réhabilitation à Chertsey sur la base des spécifications dans cet appel d'offre. Les autres seront aussi donc probablement « de luxe ». Comme au Lac Orignal, 920,000$. - un emprunt immédiat de 780,000$ pour le Lac Beaulne qu'on devrait rembourser sur 40 ans, ( à 3%, ça amène à 1,072,234$ et davantage si le taux augmente, car on n'a pas de garantie d'un taux d'intérêt fixe sur 40 ans) - par conséquent, environ 15M$ de dettes pour revoir les 14 barrages de Chertsey dans les prochaines années - pas de garantie de subventions (qui sont de 13M$ pour tout le Québec, moins que la dette de Chertsey seule pour ses barrages) - pas de garanties qu'on pourra éviter les fameux « extras » qui gonfleront encore la facture finale. - pas de maintenance depuis 22 ans sur le barrage - nier qu'un chemin sur un barrage n'influe pas sur les coûts du barrage qui supporte ledit chemin avec des poid-lourds de 40 tonnes! - Le but ne serait-il pas de faire payer la réfection du chemin aux riverains en mettant tout sur le barrage? Il faut réinstaurer le dialogue avec la Municipalité.
0
0
20
n.collot
Plus d'actions