Rechercher

La patience est une vertu



Le MAB attend. Les riverains au Lac Beaulne aussi.

Tout le monde aimerait savoir si le projet de barrage alternatif du Lac Beaulne sera accepté au niveau provincial et fédéral. Est-ce qu'il pourra enfin se réaliser, si possible pendant l'été 2022 ? L'hiver n'étant pas la période propice aux travaux, le dossier déposé fin septembre est à l'étude aux différents paliers de gouvernement qui doivent se prononcer sur sa conformité et donner les autorisations pour sa construction. Il faut se munir de patience et garder l'esprit optimiste. Les autorités ne semblent pas être pressées et l'ingénieur de la Coopérative RAPPEL semble avoir d'autres chats à fouetter, aussi. Malgré cela, les modifications demandées par le Ministère Pêches et Océans ou MPO, premier Ministère à avoir évalué le dossier, ont été soumises par l'ingénieur à qui de droit en temps et en heure. La présidente de l'APLB a prise les photos du ruisseau Beaulne et envoyé de vieux documents sur les espèces de poissons présents. Mme Paquette a généreusement invité l'APLB à une réunion avec les instances de décision afin que le processus soit transparent. Les citoyens ont apprécié. Pour l'instant, les nouvelles sont bonnes. Les interlocuteurs au gouvernement semblent favorablement impressionnés. Les avantages des plans et devis qui ont été soumis semblent être appréciées aussi par le Ministère de la Faune et de la Flore. Le remblai au niveau du lac est considéré comme étant minimal, la sécurité, elle, est maximale et la perspective de recréer de la biodiversité est attrayante. Le MPO étudie si rétablir le passage entre le ruisseau et le lac permet effectivement aux poissons de remonter le barrage pour défragmenter le bassin. Même notre ingénieur à la retraite bénévole s'est impliqué en relevant les données topographiques de dénivellation du ruisseau !


Alors, nous attendons. Patiemment. En croisant les doigts.